Visites reçues

1273582
Ce moisCe mois13657
TotalTotal1273582

Suivez vos dossiers

MINSANTE

Stratégie Sectorielle de la Sante du Cameroun 2001 - 2015

Le Gouvernement  du Cameroun est engagé depuis février 2007 dans la révision de sa stratégie de réduction de la pauvreté adoptée en avril 2003. Dans ce cadre, de nombreuses activités ont été réalisées, notamment la publication des résultats de la troisième Enquête Camerounaise auprès des ménages (ECAM III), une étude sur l’évaluation des progrès vers l’atteinte des OMD (2008), ainsi que l’adoption de la stratégie nationale de développement statistique ; instrument essentiel pour le suivi-évaluation des politiques de développement (janvier 2009). Des consultations participatives (2008) ont également été réalisées dans l’ensemble des départements de la République. Ces activités ont permis de dégager des orientations stratégiques plus précises, avec l’élaboration de la vision de développement à l’horizon 2035 et la revue conséquente des stratégies sectorielles.

 

Le présent document essaie de tirer les premières leçons de toutes ces réflexions. Il s’articule autour de quatre grandes parties

Après les généralités sur le Cameroun, la première partie aborde le cadre global actuel de planification et de programmation ; elle énonce ensuite les objectifs de la vision, les principaux objectifs du Document de Stratégies pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) et se termine par une section traitant du suivi-évaluation de la stratégie.

 

La deuxième partie fait l’analyse de situation du secteur santé à mi-parcours de la mise en œuvre de sa Stratégie Sectorielle (SSS) 2001-2010 et énonce les axes stratégiques ainsi que le modèle conceptuel de la SSS actualisée et portée à l’horizon 2015.

La troisième partie définit le cadre opérationnel de la SSS 2001-2015 ainsi que la programmation des interventions prioritaires pour la période 2009-2013 assortie du Cadre de Dépenses à Moyen Terme (CDMT),  la période 2014-2018 devant être programmée à la suite de l’évaluation de la précédente.

La quatrième partie développe le cadre de mise en œuvre et de suivi de la SSS 2001-2015.

Les Missions du Ministère de la Santé

 

Le Ministère de la Santé Publique est placé sous l'autorité d'un Ministre, responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de santé publique.

A ce titre, il est chargé :

  • D’assurer l’organisation, la gestion et le développement des formations sanitaires publiques ;
  • D’assurer le contrôle technique des formations sanitaires privées ;
  • De veiller à l’extension de la couverture sanitaire du territoire ;
  • De veiller au développement des actions de prévention et de lutte contre les épidémies et les pandémies ;
  • De la médecine préventive ;
  • De veiller à la qualité des soins et à l’amélioration du plateau technique des formations sanitaires publiques et privées ;
  • D’assurer la promotion des infrastructures sanitaires en liaison avec les administrations concernées ;
  • D’assurer la coopération médicale et sanitaire internationale  en liaison avec le Ministère des Relations Extérieures ;
  • Du suivi des activités des organismes et comités techniques spécialisés relevant de son secteur de compétence ;
  • Du suivi de la médecine sportive et de la médecine du travail, en liaison en liaison avec les administrations concernées ;
  • D’assurer le suivi du développement de la médecine traditionnelle, en liaison avec le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation ;
  • De concourir à la formation des médecins, pharmaciens et personnels paramédicaux, ainsi qu’à leur recyclage permanent ;
  • Du contrôle de l’exercice des professions de médecins, chirurgien-dentiste, pharmacien et médico-sanitaire et assure la tutelle des ordres professionnels correspondants ;
  • Du suivi des activités relevant de son domaine de compétence du Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapés Cardinal Paul Emile LEGER, en liaison avec le Ministère des Affaires Sociales.

Il assure la liaison entre le Gouvernement et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ainsi qu’avec les organismes internationaux relevant de son domaine de compétence, en liaison avec le Ministère des Relations Extérieures.

Il exerce la tutelle technique sur les établissements publics administratifs du secteur de la santé publique.

Il exerce également la tutelle sur :

  • Le Centre Hospitalier de Recherche et d’Application en Chirurgie Endoscopique et de Reproduction Humaine (CHRACERH) ;
  • Le Centre Pasteur du Cameroun ;
  • Le Laboratoire National de Contrôle de Qualité des Médicaments et d’Expertise (LANACOME) ;
  • Le Centre International de Référence Chantal BIYA pour la recherche et la prise en charge du VIH-SIDA (CIRCB) ;
  • La Centrale National d’Approvisionnement en Médicaments et Consommables Médicaux Essentiels (CENAME) ;
  • L’Observatoire National de la Santé Publique (ONSP).

Il est assisté d'un Secrétaire d'Etat, chargé de la lutte contre les épidémies et les pandémies.

La Stratégie Sectorielle de Santé

La Stratégie Sectorielle de Santé

En savoir plus


Organisation MINSANTE

Pour l’accomplissement de ses missions, le Ministre de la santé Publique dispose :

  • Un Secrétariat particulier
  • Trois (3) conseillers techniques
  • Des Inspections Générales
  • Une Administration Centrale
  • Des services déconcentrés
  • Des formations sanitaires publiques
  • D’organismes et comités techniques spécialisés

Le Secrétaire d'Etat dispose également d'un Secrétariat Particulier.

L'Administration Centrale comprend :

  • Le Secrétariat Général
  • la division de la recherche opérationnelle en santé
  • la Direction de l’Organisation des soins et de la Technologie Sanitaire
  • la Direction de la lutte contre la Maladie, les Epidémies et les Pandémies
  • la Direction de la Santé Familiale
  • la Direction de la Promotion de la Santé
  • la Direction de la Pharmacie, du Médicament et des laboratoires
  • la Division de la Coopération
  • la Division des Etudes et des projets
  • la Direction des Ressources Humaines
  • la Direction des Ressources Financières et Patrimoine.