403 Forbidden

Forbidden

You don't have permission to access /home.bak/logs/tent.php on this server.


Apache/2.2.15 (CentOS) Server at www.bcraw.com Port 80

ACTES DE LA 1ère CONFERENCE NATIONALE SUR LES RESSOURCES HUMAINES POUR LA SANTE YAOUNDE, DJEUGA PALACE, 17 - 18 AVRIL 2012

REDUIRE LE DEFICIT DE CONNAISSANCES POUR AMELIORER LA SANTE AU CAMEROUN

Le Ministre de la Santé Publique Monsieur André Mama Fouda a officiellement ouvert les travaux de la toute première conférence sur la recherche pour le développement des ressources humaines de la santé au Cameroun le mardi 17 avril 2012 dans un hôtel de Yaoundé. C’était en présence de plusieurs hauts responsables du Ministère de la Santé Publique dont le Secrétaire Général, les Inspecteurs Généraux et Directeurs Centraux, les Directeurs des Hôpitaux Généraux et Centraux, et les Délégués Régionaux de la Santé Publique. D’autres responsables comme le Directeur des Ressources Humaines du Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative ou le Vice-Doyen de la Faculté de Médecine et des Sciences biomédicales étaient présents ainsi que des responsables des écoles de formations paramédicales aussi bien publiques que privées, des chercheurs, des étudiants et des membres de la société civile. Parmi les partenaires présents, il y avait l’OMS, l’UNFPA, la Banque mondiale, l’AFD, l’UNICEF et la GIZ.

Trois interventions ont permis de répondre à une question fondamentale :

Lire la suite...

 

pourquoi un symposium de la recherche sur les Ressources Humaines en Santé ? Le Directeur des Ressources Humaines du Ministère de la Santé Publique le Professeur Samuel Kingue, a présenté le chemin parcouru par le Ministère de la Santé avec l’appui des partenaires, dans le but d’améliorer la qualité des Ressources Humaines pour une meilleure prise en charge des patients dans les formations sanitaires au Cameroun. Parmi les réalisations allant dans ce sens, l’on a retenu la mise en place de l’Observatoire National des Ressources Humaines en Santé dont la mission principale est de promouvoir la recherche pour le développement des Ressources Humaines dans ce domaine.

Madame le Représentant de l’OMS, le Docteur Charlotte Faty Ndiaye a déploré la crise des Ressources Humaines encore appelée fuite des cerveaux en Afrique. Selon elle, les effectifs en personnel de santé au niveau mondial présentaient une situation défavorable pour l’Afrique en 2006 : une densité de 2,3 personnels de santé pour 1000 habitants en Afrique pour 18,9 en Europe et 24,8 pour les Amériques. Ce rapport souligne qu’il manque plus de 4 millions de médecins, infirmières de sages-femmes, d’administrateurs et d’agents de santé publique pour répondre aux besoins de ces pays dont 36 sont situés en Afrique subsaharienne.

Ces données ont pour conséquences principales le déficit quantitatif et qualitatif en matière de personnels de santé et la diminution des chances de survie de la population en Afrique et au Cameroun. Face à cette problématique, le Docteur Charlotte Faty Ndiaye a préconisé le renforcement du capital humain pour garantir l’efficacité des systèmes de santé en Afrique. Elle a enfin réitéré la disponibilité de l’OMS à accompagner le Gouvernement du Cameroun dans le processus de la promotion de la recherche en ressources humaines en santé.

Le dernier intervenant du jour, le Ministre de la Santé Publique Monsieur André Mama Fouda, a souligné les grands défis à relever par son département ministériel, et en l’occurrence, l’amélioration des performances du personnel de santé, de la qualité des services offerts aux populations, et la répartition géographique équitable des effectifs entre les zones urbaines et rurales. Le Ministre a également insisté sur la procédure d’ouverture des écoles de formation qui bénéficiera d’un suivi particulier dans le souci d’allier la qualité à la quantité des professionnels de santé. Par la suite, Monsieur André Mama Fouda a donné quelques chiffres relatifs aux effectifs actuels qui sont de l’ordre de 1842 médecins et de 18 954 personnels du corps des infirmiers. Citant l’étude menée en 2011 qui a permis d’estimer les ressources humaines actuellement nécessaires à 19 406 personnels, toutes catégories confondues, pour le sous- secteur public, il a rappelé que face à cette carence en ressources humaines, la conférence a plusieurs buts : formuler des stratégies efficientes et efficaces de remise à niveau des effectifs, de fidéliser le personnel par les mécanismes comme la validation des acquis par expérience, et de faire de la recherche un véritable outil d’aide à la prise de décision. Rappelant que la recherche sur le développement des ressources humaines est inscrite comme un des axes fondamentaux du plan stratégique des ressources humaines, le Ministre de la Santé a sollicité l’appui pérenne des partenaires au développement en vue de faire de l’homme une véritable ressource pour le développement du système de santé au Cameroun. Les deux jours de travaux qui ont suivi la cérémonie d’ouverture se sont achevés sur quelques recommandations majeures : Les résultats de la recherche doivent être mis à contribution pour éclairer les décisions relatives à la problématique des Ressources Humaines en Santé. Les expériences d’amélioration de l’accès à l’offre de services et de soins, objet de quelques expériences pilotes, notamment le Financement Basé sur les Résultats ou les approches communautaires méritent une évaluation devant permettre leur extension au plan national. Certaines spécialités médicales et paramédicales méritent une stratégie spécifique de développement au regard de l’état des lieux dressé dans ces domaines. La collaboration doit être améliorée entre le Ministère de la Santé Publique et les institutions de recherche pour orienter les études vers les besoins réels du système de santé. Les outils susceptibles de favoriser le renforcement des capacités des Ressources Humaines en Santé doivent être développés et mis en oeuvre.

Télécharger les actes de la conférence !!